artwork: landkarte
Vers l'aperçu

Communiqué de presse

28.10.2013

Pour des routes sûres dans toute la Suisse – OUI à la vignette


Communiqué de presse commun de la Conférence des gouvernements cantonaux (CdC) et de la Conférence suisse des directeurs cantonaux des travaux publics, de l'aménagement du territoire et de l'environnement (DTA)

Dire oui à l’augmentation du prix de la vignette, c’est dire oui à la qualité et à la sécurité de nos routes nationales. Tel est l’avis exprimé à l’unanimité par la Conférence des gouvernements cantonaux (CdC) et la Conférence des directeurs cantonaux des travaux publics (DTAP). La dernière augmentation du prix de la vignette remonte à 18 ans. Voter OUI à la vignette, c'est dire oui à la sécurité sur les routes, oui à la fluidité du trafic et oui à la cohésion de la Suisse.

Les cantons considèrent que l’adaptation de la vignette est un élément important qui contribuera à l’amélioration du trafic routier en Suisse. En effet, l’extension du réseau des routes nationales accroîtra la fluidité du trafic et la sécurité sur les routes. Elle renforcera aussi la cohésion nationale puisque les régions périphériques seront mieux reliées aux centres. À l’avenir, tous les chefs-lieux de canton seront raccordés au réseau des routes nationales. « La population et l’économie doivent pouvoir compter sur un réseau routier et ferroviaire moderne et intact. Ce qui suppose des investissements dans ces deux modes de transport et donc un financement sûr. Dire oui à la vignette, c’est garantir un bon raccordement entre les centres et l’espace rural », relève Jakob Stark, président de la DTAP et conseiller d’État thurgovien.

Il en va de la mobilité en Suisse, car le transfert de près de 400 kilomètres de tronçons des cantons à la Confédération permettra l’entretien par une seule instance de toutes les routes d’importance nationale. Avec des conséquences concrètes, puisque les routes nationales bénéficieront d’un standard plus élevé. Elles seront aussi dotées de certains aménagements séparant le trafic cycliste du trafic automobile et prévoyant des sens de circulation séparés.

Mais ce n’est pas tout : le transfert des routes à la Confédération garantit aussi la réalisation de nouveaux tronçons. Le contournement de nombreux villages libérera les habitants des nuisances du trafic de transit tout en assurant une circulation plus fluide. Il est également essentiel de pouvoir désengorger les régions de Zurich-Glatttal et de Lausanne-Morges. « Les extensions prévues dans l’arrêté n’ont pas seulement des répercussions locales pour les cantons de Vaud et de Zurich, mais elles contribuent au contraire à la fluidité de l’ensemble du réseau. Augmenter les moyens à disposition du développement, de l’entretien et de la sécurisation des routes nationales permet d’apporter les réponses nécessaires aux besoins croissants de mobilité », souligne Pascal Broulis, conseiller d’État du canton de Vaud. Un refus de la hausse du prix de la vignette impliquerait d’importants retards pour de nombreux projets essentiels dans toute la Suisse.

Pour la DTAP, la vignette autoroutière est la voie à suivre pour améliorer la qualité du réseau routier suisse. Il ne faut pas oublier que le nombre de kilomètres parcourus a doublé en 20 ans tandis que le prix de la vignette, lui, n’a pas varié depuis 18 ans. En comparaison internationale, le trafic individuel est bon marché en Suisse. Les cantons n’en doutent pas : les automobilistes verront que 60 francs de plus par an, ou cinq francs de plus par mois, n'est pas cher payé.



Contact / demande de confirmation

Conseiller d’État Jakob Stark
Président DTAP
052 724 11 11
_____________
Benjamin Wittwer
Secrétaire général DTAP
031 320 16 90
079 275 07 06
Conseiller d’État Pascal Broulis
Président CdC
079 435 01 78
_____________
Sandra Maissen
Secrétaire générale CdC
031 320 30 00

Vers l'aperçu